Tenons la chandelle !

C’est dans le théâtre entièrement rénové des Abesses qu’Emmanuel Demarcy-Mota (notamment remarqué grâce à la mise en scène, il y a deux ans de Six Personnages en quête d’auteur de L. Pirandello) nous a donné rendez vous pour sa nouvelle création : Ma vie de Chandelle

“Il n’y aura pas de spectacle ce soir” – La phrase est lancé, le public ayant attendu de longues minutes à l’extérieur se demande si les intermittents n’ont pas encore fait des siennes. Mais non, “Il n’y aura plus de spectacle”.
Trois personnages, un couple et un chauffeur de salle. Ce couple ordinaire, on le découvre petit à petit. Ils ne s’apellent pas. Ils s’inventent des prénoms pour sauvegarder leur amour. Mais dans ce couple, un évenement sans précedent, un chauffeur de salle va tomber amoureux du mari quarantenaire.
Ce personnage surréel, inquietant, angoissant va transformer la vie de ce couple en exposant leur vie au public. Ce public qui tient la chandelle. Nous.

Une reflexion sur l’intimité dévoilée et sur les liens modernes du couple.
On fera très rapidement le lien avec les nouveaux programmes télévisés de télé-réalité et aux dangers qui subside dans le couple, a fortiori lorsque l’intimité est mis en péril.

On peut regretter certaines grosses ficelles, mais la mise en scène ainsi que les dialogues sont très finement maitrisés. On connaissait le talent d’Emmanuel, il le confirme encore une fois !



No comments yet.

Leave a Reply