Un non de boeufs

Que dire ? J’avais pris position pour le oui. Un oui de progrès, un oui pour aller de l’avant avec nos partenaires européens. Les Français ont choisi un non de sanction contre le gouvernement. Les français sont des veaux disaient De Gaulle ? Non, ce sont des boeufs. Ils sont tous tombés dans le panneau orchestré par Fabius et consorts.

Faire entrer la situation intérieure par la petite porte, puis laissez gonfler, rajoutez une pincée de Turquie, une peu de xénophobie . Vous obtiendrez une décision-sanction.

Je viens d’écouter l’analyse des résultats à chaud par J. Jaffré (sur LCI). La France se divise les urbains, CSP+, aisés, éducation supérieure ont voté oui. Les ruraux, CSP-, ayant fait peu d’études ont voté non.

Bref, la porte au populisme est plus qu’ouverte, la fracture sociale bien présente.

A la décharge des gens qui ont voté non, il faut retenir les événements des précédents scrutins. L’alarme avait été tirée lors des régionales et des européennes. Le président est resté sourd, le gouvernement muet continuant une action incomprise du peuple.

Jacques Chirac est un prestidigitateur, il trouvera bien un tour de passe-passe pour s’en sortir et échapper à ses responsabilités.
La V° République fut conçu pour de vrais hommes d’états sachant prendre ces mêmes responsabilités. Il est vraiment temps de s’interroger sur le futur de nos institutions et de remettre à plat la Constitution de 1958. Assez du parlementarisme rationalisé et de la quasi-impunité du Président !

Edit : J’ai dépouillé dans mon quartier (Paris 14°) sur les 300 bulletins de votes que j’ai comptabilisé, 70% de oui et 30% de non… Cela m’a un peu réchauffé le coeur. Surtout que dans le 14°, l’extrême-gauche a fait une campagne importante…



2 Responses to “Un non de boeufs”

  1. ***
    30/5/2005 at 23:45 #

    reconnaissons que paris est magic !!!

    66% de OUI dans le 14é

    merci

  2. Yann
    1/6/2005 at 21:27 #

    Bonne analyse … hélas oui les français sont des boeufs. Mais fait dire qu’on a entendu tellement de betises a propos de cette constitution comme “c’est la fin des droits de l’homme”, etc.

    Le hic … combien de personnes qui ont voté “non” ont lu le traité portant constitution … et combien ont su l’interpréter ?

    le hic aussi … c’est qu’un référendum est toujours instrumentalisé et en définitive peu de personnes répondent à la vrai question … bon choix M. le président !!!

Leave a Reply