Marcelle / Finkie / Schemla au bac à sable

Lundi en lisant Libé, je me disais qu’il devenait de plus en plus compliqué d’être juif et de continuer à lire ce journal.

M. Marcelle a publié dans les “Rebonds” une longue diatribe [De la Sérénité des Débats] contre Mme Schemla et M. Finkielkraut. Il reprochait à ces deux personnes de l’avoir diffamé à l’antenne de Radio J concernant une supposée rencontre entre Finkie et Marcelle. Le premier disant que Marcelle l’avait menacé de mort et le second disant qu’aucun mot n’avait été échangé lors de leur recontre. Derrière cela, Schemla est passé en foutant de l’huile sur le feu, annoncant que Libé était devenu aux mains de Rotschild, la gazette de Dieudonné (des propos typiques des nouveaux réacs qui ne mérite même pas d’être relevés).

Bonne ambiance donc dès lundi 8h.

Trois choses :

– Je ne comprends pas que Serge July ait autorisé ce papier à paraître. Au départ, il s’agit quand même d’un différent entre deux personnes qui peut-être reglé par la voie judiciaire. Idem pour Mme Schemla.

– Prendre la communauté juive à partie dans ce genre de papier me dégoûte. M. Marcelle, vous stigmatisez deux personnes et pourtant je me sens visé. Vous vous êtes servi d’un épisode de votre vie pour prouver votre antisémitisme et pour défendre Libération. C’est à votre honneur et pourtant je sens quelque chose derrière cela…

– Tueur de juifs : Entre de tueur de Finkielkraut et tueur de juifs, il y a une grande différence M. Marcelle, la prochaine fois, veillez à ne pas communautariser votre discours et tomber dans les chemins du populisme. Ce n’est pas parce que vos adversaires le font qu’il faut tomber dans les mêmes travers.



One Response to “Marcelle / Finkie / Schemla au bac à sable”

  1. geoffrey
    16/12/2005 at 16:36 #

    J’ai lu le papier de Marcelle. Très sincérement, Nathan, sur ton premier point, je dirais qu’il n’est pas anormal pour un chroniqueur de répondre par son médium quotidien à une attaque nominative (fondée ou non, nous ne le saurons jamais) et médiatique d’un congénère. Si ce monsieur Marcelle est un chroniqueur d’opinion récurrent de Libé, Serge July n’a pas à censurer le contenu de ses papiers.
    Et sur ton dernier point, ce Pierre Marcelle semble utiliser le “tueur de juifs” entre guillements comme une citation. Si Mme Schemla ne l’a pas utilisé, il aurait du expliquer que c’était son interprétation de sa chronique, et il est vrai que c’est de très mauvais gout, à tout le moins…
    Au total, je dirais que je comprend tout à fait ton agacement. Toutes ces histoires sont fatigantes, il faudrait laisser les Juifs tranquilles une bonne fois pour toutes.
    Cela dit, je crois qu’il vaudrait mieux s’insurger des propos de ce grand malade de président iranien. Je suis révolté par ce qu’il dit régulièrement, juif ou pas !

Leave a Reply